Les assiettes en céramique artisanale

De plus en plus tendances et demandées, les assiettes en céramique artisanale s’invitent sur nos tables. Il existe un choix assez important en la matière et il y en a pour tous les goûts. Nous allons vous parler dans cet article des différences de terres utilisées pour les assiettes en céramiques, leur mode de fabrication ainsi qu’une sélection de différents styles d’assiettes.


Le matériau utilisé pour fabriquer des assiettes en céramique artisanale et les différentes terres


Le matériau utilisé est l’argile. Mais il n’existe pas qu’un seul argile et tous possèdent des caractéristiques différentes : teinte, résistance, texture et composition. Ils ne se travaillent et ne se cuisent pas tous de la même façon et chaque céramiste à sa terre de prédilection.


Les 3 terres principalement utilisées pour fabriquer des assiettes en céramiques sont : 

  • Le grès
  • La porcelaine
  • La faïence 

Le grès


Il existe plusieurs types de grès. Les couleurs peuvent être dfférentes blanc/gris/noir/roux et certains grès peuvent être chamottés. La chamotte est de l’argile qui contient des grains de différentes tailles ou du sable incorporé. La chamotte peut avoir un effet esthétique mais elle maintient surtout la terre et fait qu’elle s’affaisse moins, car elle lui confère de la structure. La cuisson de la terre chamottée se fait à une température entre 1300° et 1400 °.


Le grès sans chamotte se cuit à environ 1280°. Il permet de faire des utilitaires solides, utilisés quotidiennement. Il est résistant quant à lui aux rayures et à l’acidité même s’il est recommandé de ne pas laisser stagner trop longtemps des vinaigrettes sur des assiettes émaillées, ce qui pourrait déstructurer l’émail. Les assiettes en grès sont plus épaisses bien que certaines assiettes en grès soient très fines (voir plus bas le paragraphe sur les différents styles d’assiettes).


Le grès tout comme la porcelaine est émaillé mais d’un point de vue esthétique certaines assiettes laisseront apparaître la couleur brute de la terre que ce soit à l’intérieur ou au-dessous de cette dernière pour donner un certain style. 

assiette en céramique terre brute
Assiettes de Céline Leto, crédit photo  @aimeryc

La porcelaine


La porcelaine est la plus fine et translucide des trois. Elle est plus difficile à travailler mais son rendu très fin fait d’elle une terre convoitée. Elle est aussi plus résistante que les autres et celle qui est cuite à la plus haute température : environ 1300°. Cette cuisson et la résistance de la porcelaine permet d’aller chercher dans la finesse : assiettes fines et légères. Il y a certes une impression de fragilité tellement les assiettes sont fines. Ce qui peut d’ailleurs être étonnant et déroutant mais elles sont finalement un plus solide que des assiettes en grès. 


Contrairement à la porcelaine de la grande industrie qui est faite dans des moules et donne des assiettes très lisses et uniformes, la porcelaine artisanale, elle, a un rendu irrégulier. Cela est dû au fait qu’elle se déforme pendant la cuisson. Et elles se déforment toutes d’une manière différente ce qui rend chaque pièce unique.


Voici un exemple d’assiette en porcelaine d’Elsa Haas, céramiste à Paris : 


Crédit photo Elsa Haas

Note : La porcelaine est plus chère que les autres terres et comme elle est plus difficile à travailler, les produits en porcelaine sont un peu plus chers que les autres.


La chamotte dont nous avons parlé un peu plus haut peut également s’ajouter à la porcelaine comme vous pouvez le voir sur l'image ci-dessus. Mais pourquoi ajouter de la chamotte à ses assiettes ? Voici quelques informations données par la céramiste Elsa Haas.

L’ajout de chamotte dans la prochaine permet de casser l’effet propre blanc et lisse de la porcelaine et de rajouter du caractère. Dans le commerce on ne peut pas trouver de porcelaine chamottée contrairement au grès. C’est donc à la céramiste de l’incorporer elle-même. Le rendu est lisse mais au toucher on peut sentir des petites irrégularités propres à la chamotte. Ce qui est intéressant dans cette technique et qu’on ne maîtrise pas la chamotte dans la terre, chaque rendu sera différent. Elle peut donner cet effet moucheté si elle est colorée.

 


La faïence


La faïence est une terre très poreuse, raison pour laquelle il faut l’émailler entièrement. L’avantage est qu’elle ne se déforme pas à la cuisson contrairement à la porcelaine mais aussi au grès qui lorsqu’il a été très travaillé, voire un peu trop, risque de se déformer à la cuisson. Sa porosité fait d’elle une terre plus dense et légère à l’inverse du grès plus compact. La faïence est cuite à plus basse température que les autres, environ 1000°.



Les techniques de fabrication des assiettes en céramiques artisanales


Les techniques s’appliquent aux trois terres bien que certaines soient plus moins difficiles que d’autres ou tout simplement plus adaptées à la terre.


Les 3 terres peuvent se travailler à la plaque, à l’estampage ou au tour de potier.


Plaque et estampage


Pour la plaque, la terre est étalée sur une plaque puis découpée en fonction du rendu voulu. Les bords peuvent être relevés à la main ou la plupart du temps, la terre est ensuite placée dans un moule pour lui donner la forme voulue. Cela s’appelle l’estampage. Le moule peut être fabriqué ou acheté directement. Après quelque temps et en fonction de certains paramètres comme la chaleur, le taux d’humidité, l’épaisseur de la terre… l’assiette est enlevée du moule afin de sécher complètement et passée au four par la suite pour la cuire.


Tour de potier pour les assiettes en céramiques


Le tour nécessite de travailler plus longtemps la terre mais les assiettes en grès se tournent également très bien, comme Céline Leto qui tournent ces assiettes blanches. Mais tourner des assiettes est plus technique et compliqué car on tire plus la terre, elle devient plus fragile et des fois se casse ou se déforme à la cuisson. Le rendu vaut cependant le détour et voici l’exemple des assiettes de Céline Leto, céramiste à Paris.

 

Photo by Courtney Cook on Unsplash


Les différents styles d’assiettes en céramique


Les assiettes en céramique fines (voire très très fines)


En opposition à la poterie plus ancienne, la céramique se veut de plus en plus fine et élégante. Le parallèle est poussé jusqu’à faire des assiettes tellement fines que l’on pourrait être étonné de leur légèreté lorsqu’on les a dans la main. Les assiettes peuvent être en grès ou en porcelaine et donne une toute autre facette de la vaisselle : esthétique. Vous retrouverez également cette finesse sur d’autres supports que les assiettes comme les tasses. 

Assiette en céramique artisanale

 

La porcelaine se prête particulièrement bien à des assiettes très fines. Cela donne un charme et beaucoup d’élégance à ses assiettes et donne des tables tout en douceur.

Attention ce type d’assiette peut être est fragile notamment pour le grès et elles ne sont pas faites pour être maniées par des enfants si elles sont très fines. Certains utilitaires sont plus fragiles que d’autres et même si la mode du fin est à son apogée pour la vaisselle en céramique il faudra favoriser des objets plus robustes si des enfants s’en servent au quotidien.



Les assiettes fleurs


Star du moment, les assiettes (grandes ou petites) en céramique dont les bords font penser à des pétales de fleurs sont les chouchous du début d’année. Elles arborent des teintes sobres comme le blanc ou le gris (star aussi de 2021 pour la vaisselle en céramique). La mode de ces assiettes vient du japon et s’invite désormais sur nos clichés instagram.



Les assiettes en céramiques plus « brutes »


Avec des assiettes qui paraissent bi matières : brut à l’extérieur et lisse à l’intérieur. Cela est dû à une terre qui n’est pas émaillée à l’extérieur, où le toucher nous fait ressentir de légères irrégularités et donne une sensation rêche à nos doigts. L’intérieur est bien sûr émaillé. Ces assiettes sont pleines de caractère et font de jolies tables qu’importe la couleur utilisée.

Assiette en céramique bleu chamottée

Assiettes de Céline Leto, crédit photo  @aimeryc

Les assiettes en céramique mouchetées


Les petites taches irrégulières présentes sur vos assiettes en céramique peuvent venir de l’ajout de chamotte (comme expliqué plus haut) ou ajouté à l’engobe (argile tenté). Attention l’engobe est différent de l’émail de par sa teneur en argile. On vient appliquer cet engobe entre deux cuissons avec des outils spécifiques ou plus insolite comme une brosse à dent par exemple. Les taches peuvent également être une réaction de l’émail à la cuisson. Quoi qu’il en soit, la vaisselle en céramique mouchetée fait notre bonheur. Elles donnent du peps à des assiettes blanches qu’importe la couleur et les stylisent. Elles donnent aussi un côté un peu moins sage à la céramique.

assiette en céramique artisanalemouchetée

Plus que quelques-unes de disponibles

Nous regroupons chaque mois sur Le Petit Stock les pièces en quantités limitées ou celles dont il ne reste que quels exemplaires.

Les stocks de certaines collections ne sont pas renouvelés. Foncez !